Mon Panier

Vous n'avez pas encore d'articles dans votre panier.

Les verres progressifs


Aujourd’hui, le verre progressif est le moyen le plus utilisé pour assurer au presbyte
une vision nette à toutes distances.

Verres progressifs

Qu'est-ce qu'un verre progressif ?

Le verre progressif est un verre dont la correction varie régulièrement du haut vers le bas du verre et ceci sans délimitation apparente. Dans sa partie supérieure se situe la zone de vision de loin, et dans sa partie basse la zone de vision de près.

> Ces deux zones sont reliées par un couloir dit « de progression » dédié à la vision des distances intermédiaires. La géométrie du couloir de progression suit le mouvement naturel du regard lors du passage de la vision de loin à la vision de près et vice versa.

> La variation de la correction sur le verre, notamment dans le couloir de progression, entraîne inévitablement l’apparition de zones d’aberrations optiques (en bleu sur le schéma) qui peuvent dans certains cas perturber la vision et le confort visuel. Pour limiter ces gênes, les aberrations sont calculées et optimisées afin d’être réparties au maximum dans la périphérie du verre. Cependant la largeur du champ visuel dans le couloir de progression et dans la zone vision de près est diminuée.

 

>> La qualité d’un verre progressif passe donc également par la minimisation de ces aberrations et leur répartition dans l’extrême périphérie du verre afin d’augmenter le champ visuel.

Quelques exemples de verres progressifs schématisant la distribution des aberrations sur le verre.

Dans les figures suivantes, les lignes schématisent (comme sur une carte topographique) la localisation et l’intensité de ces aberrations. Plus il y a de lignes, plus la densité et la variation des aberrations sont importantes.

Pour le verre ci-contre, on constate que les aberrations ont une intensité faible (peu de lignes). Cependant, ce résultat est obtenu au détriment de la largeur du champ visuel dans les zones de vision de près et de vision intermédiaire.

>> Il sera donc nécessaire pour le porteur de verres progressifs d’avoir une grande mobilité de la tête pour garder une vision nette (Figure 1).

Sur ce deuxième verre progressif, les zones de vision sont davantage optimisées et le champ visuel est plus large. Ces aberrations sont cependant plus importantes, comme en témoignent les lignes topographiques.

>> Pour ce verre, le porteur a moins besoin de modifier sa posture, il s’adapte donc plus rapidement (Figure 2).

A savoir
Aujourd’hui, la priorité dans la recherche des verres progressifs consiste à optimiser le champ visuel tout en limitant les aberrations.

Types de verres progressifs

Découvrez les différents types de verres progressifs

1\ Les verres progressifs généralistes

Ces verres, également appelés verres de première génération, présentent des aberrations de faible intensité en périphérie.

> Mais ces zones d’aberrations s’étendent sur une grande partie du verre et engendrent des zones de champ visuel restreintes.

>> Ce type de verre nécessite pour le porteur de devoir modifier ses habitudes posturales (plus grand suivi avec la tête). Le temps d’adaptation peut parfois prendre quelques jours.

 

2\ Les verres progressifs personnalisés

Ce sont des verres qui sont en partie paramétrables pour mieux répondre à vos besoins.

> Les plages visuelles en vision de près et en vision de loin sont optimisées en fonction de vos besoins visuels.

>> Ces verres permettent une adaptation plus rapide et le porteur modifie peu ou pas sa posture. Mais la vision dans le champ visuel périphérique peut être imparfaite.

3\ Les verres progressifs individualisés

Ces verres sont fabriqués en prenant en compte votre comportement visuel.

> Votre opticien prendra certaines mesures qui interviendront dans le calcul et la fabrication de vos verres.

 >> Vos besoins et votre comportement visuels étant parfaitement respectés, l’adaptation est quasi instantanée et le champ visuel maximisé dans tous les domaines de vision.

 

4\ Les verres progressifs « spécialisés »

De nouveaux verres progressifs voient aujourd’hui le jour pour répondre à vos besoins spécifiques.

Atol vous a présenté, en avant-première, le verre Road Pilot, d'Essilor : il propose au presbyte des visions de loin et intermédiaire optimisées pour répondre aux besoins spécifiques de la conduite.

> En vision de près, les mouvements des yeux sont privilégiés pour observer plus facilement et plus rapidement le tableau de bord et le GPS.

> En vision de loin, le confort visuel est amélioré grâce à un champ de vision plus large. La détection des obstacles en périphérie du champ visuel est facilitée sans mouvement de la tête.

 

Bénéficiez d'un confort optimum

Pour profiter pleinement des évolutions du verre progressif et d'un confort optimum, il est important de choisir celui qui vous correspond le mieux.

À la fois technicien et conseiller, votre opticien Atol déterminera avec vous le verre progressif qui s’adaptera à votre vision en fonction des besoins visuels de votre profession, de vos loisirs et de votre mode de vie.

A savoir
Il est bien souvent déconseillé d’attendre un stade avancé de la presbytie pour adopter les verres progressifs. Plus la presbytie évolue, plus la correction prescrite pour la vision de près (addition) augmente et plus les aberrations induites dans le verre sont importantes.

Moins il y a d’aberrations sur un verre, plus l’adaptation est facile, rapide et confortable.

>> S’équiper dès le début de la presbytie en verres progressifs est donc un des gages de réussite pour s’adapter rapidement.

Une adaptation progressive
Comme lorsque vous changez de voiture ou de chaussures, l’adaptation à vos nouveaux verres progressifs n’est pas toujours immédiate. Il faut parfois persévérer à porter ses lunettes pour s’y habituer.

Les verres progressifs qui équipent votre monture doivent respecter un certain nombre de règles de base (centrage par rapport à la pupille, au bas de la monture, …).

> Vos yeux sont alors centrés par rapport au couloir de progression et rencontrent naturellement les zones du verre qui permettent de voir net aux différentes distances.

> Il est nécessaire d’ajuster verticalement votre port de tête pour adapter la puissance du verre à la distance à laquelle vous regardez.

>> Gardez toujours à l’esprit que la zone du verre qui corrige la vision de loin se situe dans le haut du verre et celle qui corrige la vision de près dans le bas du verre.


Quelques astuces !

> Pour monter ou descendre un escalier ou un trottoir, vous devez baisser la tête pour que votre ligne de regard intercepte parfaitement la plage de vision de loin de votre verre progressif.

> Ne regardez pas de biais, tournez plutôt la tête.

> Si vous tournez seulement les yeux, votre vision peut ne pas être optimale car votre ligne de regard rencontrera les aberrations en périphérie de votre verre.

>> Plus généralement, une coordination des mouvements de la tête et des yeux conditionne une parfaite adaptation.

Votre garantie adaptation
Votre opticien Atol met à votre disposition son professionnalisme et son savoir-faire pour optimiser votre adaptation aux verres progressifs.