Qu'est ce qui fait
le prix des montures ?

En France, le prix moyen d’une monture de lunette est aux alentours de 140 euros mais vous trouverez dans vos magasins Atol un large choix et ce à tous les coûts. On peut regrouper les modèles en trois niveaux de prix. L’entrée de gamme, montures de quelques dizaines d’euros, correspond aux modèles pris en charge dans le 100% santé ou ceux offert dans le cadre de l’offre DUO d’Atol. On trouvera dans le milieu de gamme, les lunettes griffées, les marques de couturiers et les montures Atol profitant d’un rapport qualité-prix imbattable. Enfin, les modèles de créateurs, ceux fabriqués à la main et le sur-mesure constituera le haut de gamme.


Une partie du prix des lunettes correspond à celui de la monture. Celui-ci peut varier de quelques dizaines d’euros à plusieurs centaines d’euros. Qu’est ce qui explique de telles variations ? Quelles sont les raisons qui justifient le prix des montures ?

De nombreux facteurs

Le prix des montures dépend de nombreux facteurs : des matériaux de bases jusqu’à la monture finie prête à être portée, toute une chaîne de fabrication est activée, qui exige de nombreuses expertises. Pour vous offrir un confort optimal, chaque pièce, surface, matière est soigneusement choisie. Aujourd’hui, les lunettes sont des accessoires de mode à part entière mais le contact avec la peau et l’adaptation au visage demande un souci du détail très important. En clair, elles doivent être confortables, esthétiques, légères, agréables à porter… en un mot, parfaites !


Alors le premier coût qui entre dans le prix de la monture est le design : imaginer une monture à la fois attractive et confortable prend du temps.






Les matériaux

Autre source du coût de la monture, la matière première utilisée et son traitement de surface. Et en la matière tout est possible ou presque. La simple monture en plastique moulé est plus difficile à ajuster au visage mais meilleur marché. La monture en acétate de cellulose, un matériau plastique issu du coton, est plus onéreuse mais de meilleure qualité. La monture en métal se décline en différents modèles, de l’alliage de métaux classique à celui de titane dernier cri, hypoallergénique, hyper résistant et léger…


Le choix est vaste et les coûts sont très variables. Il est même possible de fabriquer des lunettes avec des matériaux originaux tels que des montures en bois précieux, en écailles de tortues, ou encore incrustées de strass… voire de pierres précieuses !








Les pièces

Le type de charnière, les vis utilisées… Il existe différentes qualités de pièces utilisables pour réaliser la monture, et lui conférer différentes qualités : résistance, flexibilité, confort, durabilité… Et leur prix influence aussi le prix de la monture finale.







La conception

La complexité de la conception de la monture joue également un rôle important dans son prix. Certaines lunettes sont assemblées sans vis ni soudure, uniquement par emboîtement des pièces mises en forme.
Cela va sans dire que leur prix est plus important. La technicité dépend souvent des matériaux utilisés.







La fabrication

La mise en forme et l’assemblage des différents éléments, qui peuvent provenir de différentes régions du monde et parfois nécessiter plusieurs étapes d’usinage, a aussi un coût…

Bien sûr, la fabrication peut être complètement automatisée et réalisée en grande série, abaissant le coût unitaire. Mais à l’inverse, certaines montures sont réalisées à la main du début à la fin, la mention « handmade » ou « fabriquée à la main » apparaît généralement à l’intérieur de la branche dans ce cas.

Le lieu de cette fabrication rentre bien évidemment également en compte.







Le niveau de détail

Vient ensuite le niveau de finition des lunettes : le nombre de pièces décoratives, leur type, leur technique d’incrustation (vissé, implanté…) mais aussi la finition des éléments classiques de la lunettes (gravures des pièces métalliques, nombre de couleurs de plastique…).

Certaines finitions peuvent requérir des heures de travail manuels à des artisans hautement qualifiées.







La griffe

La griffe est la marque qui appose son sceau sur la monture. Et comme analyse Jean-Noël Kapferer, professeur de marketing du luxe à HEC : “Les lunettes sont la porte d’entrée dans l’univers de la marque”. Cette marque est bien souvent gage de qualité et de luxe, et surtout d’un design réellement tendance… Certaines marques sortent ainsi très souvent de nouvelles lignes, pour être toujours à la pointe de la mode. Et cela a un prix bien sûr !

La première marque rentrée dans l’univers de la lunetterie est Christian Dior dans les années 1980. Avant cela, il n’existait que des lunetiers traditionnels comme Sferoflex, Lamy, Marius Morel ou encore Henri Julien. Désormais, à quelques exceptions près, toutes les griffes de luxe sont représentées grâce à une collaboration avec des maisons historiques : les marques s’occupent du design et supervisent tandis que les lunettiers fabriquent et distribuent.

Parmi les fabricants gérant des licences, on retrouve notamment un podium italien :

- Luxottica, n°1 mondial, possède un des plus grands portefeuilles de marques avec Chanel, Armani, Persol, Dolce & Gabbana, Bulgari, Burberry, Prada, Versace…

- En deuxième position, Safilo s’occupe des marques Carrera, Hugo Boss, Max Marra, Pierre Cardin, Polaroid, Yves Saint laurent…

- Marcolin, troisième acteur de la lunetterie dans le monde, gère entre-autres les marques Tom-Ford et Balenciaga.

Viennent ensuite de nombreux autres lunetiers :

- De Rigo : Police, Lanvin, Givenchy …

- Marchon : Calvin Klein, Chloé…

- Le Japonais Charmant : Nina Ricci, Trusardi …

- En France le groupe Lamy possède les marques Cerruti, Vespa, Sonia Rykiel, Le Temps des Cerises, Chevignon …

Et bien sûr Atol avec ses marques propres : Latitude 47, Ameya, Way, Heiva, Eko ...







L’innovation

ATOL ainsi que les fabricants de monture ne cessent d’innover. Lunettes géolocalisables, à détection de chutes, … Des fonctionnalités mais aussi les efforts de recherche et d’innovation qui ont permis de les mettre au point qui ont un coût.







L’étui et les accessoires

Quelques montures sont accompagnées de différents accessoires livrés avec : des branches interchangeables, des pièces de rechanges, des clips solaires ou filtrant… Et dans tous les cas un étui propre à la monture. Ces petites attentions sont agréables, mais vous les payez bien sûr.







Le travail de l’opticien

Et dans tout cela, il ne faut pas oublier le travail de votre opticien Atol ! Le conseil et l’aide au choix, la commande de votre monture, la prise de mesures pour adapter les lunettes, l’adaptation des verres sur celle-ci, l’ajustement des lunettes à votre tête, le service après-vente...

Sans oublier la gestion d’un stock gigantesque : en entrant dans une boutique Atol, vous découvrez des centaines de montures pour hommes, femmes et enfants !

Tout cela, et bien plus encore, est réalisé par votre opticien Atol. Cela nécessite un savoir-faire et l’utilisation de nombreux outils techniques, qui impactent aussi le prix de vos montures et de vos verres, la main d’œuvre n’étant pas facturé !