Mon Panier

Vous n'avez pas encore d'articles dans votre panier.

LA vue de mon enfant âge après âge

Tout savoir sur la vue de mon enfant

Sa vue, âge après âge

« Mon enfant voit-il bien ? »

« Pourquoi louche-t-il ? »

« A partir de quel âge puis-je l'emmener chez mon ophtalmologiste ? »

Parce que les troubles de la vision (parfois passagers) concernent plus d'un enfant sur dix, il est important d'être attentif et de savoir en décrypter les signes...

A la naissance,
bébé perçoit un objet contrasté de la taille d'un crayon à 30 cm de ses yeux, il est très sensible à une lumière trop forte.

Au troisième jour,
il commence à fixer certains visages.

A six semaines,
il commence à reconnaître sa maman.

A 4 mois et demi,
il est capable de suivre des mouvements rapides, il commence à appréhender son environnement proche, il discerne certains détails et les couleurs franches.

A 18 mois,
son acuité n'est que de 4 à 6/10e.

Jusqu'à 4/5 ans,
son acuité augmente progressivement pour atteindre 10/10e, vers sa 5ème année, il acquiert les différentes fonctions visuelles nécessaires à une bonne coordination et à la perception de son environnement.

De 6 à 10 ans,
son acuité visuelle, sa convergence et son accommodation sont prêtes pour l'apprentissage de la lecture. Cependant, son système visuel n'est pas encore à maturité : sa vision latérale est limitée, d'où l'importance de redoubler de vigilance avant de traverser la rue (tourner la tête à droite et à gauche avant de se lancer !).

A 10 ans,
il a, normalement, acquis toutes ses facultés visuelles.

Mon enfant voit-il bien ?

Mon enfant voit-il bien ?

Quelques indices pour détecter d'éventuels troubles de la vision

Voici quelques observations simples qui peuvent révéler un trouble de la vision chez votre bébé ou votre enfant. En cas de doute, n'hésitez pas à consulter votre ophtalmologiste.

Durant les premières semaines de sa vie,
bébé ne suit pas les lumières du regard ou les fuit systématiquement.

A la fin du 3ème mois,
il ne sourit pas aux visages familiers, ne s'agite pas à la vue de son biberon, ne commence pas à jouer avec ses mains, louche, ...

A partir du 5ème mois,
il ne tend pas la main pour se saisir d'un jouet à portée, ne semble pas différencier les visages familiers des visages inconnus.

A partir du 7ème mois,
il ne cherche pas un objet qui disparaît de son champ visuel, ne se penche pas pour ramasser un jouet, ne réagit pas aux mouvements brusques, ses gestes sont saccadés.

A partir de 18 mois,
il ne montre pas ce qu'il désire, se heurte aux objets lorsqu'il marche.

Lorsqu'il est en âge d'aller à l'école,
il se frotte souvent les yeux, se plaint de maux de tête, a les yeux rouges, tombe fréquemment, est maladroit, a des difficultés d'apprentissage de la lecture, lit très près de sa feuille, ...

Tous ces signes doivent vous inciter à consulter un ophtalmologiste.

>> Plus le dépistage d'un trouble de la vue sera précoce, plus sa prise en charge pourra être efficace. Après 2 ans, la rééducation visuelle devient difficile ; après 5 ou 6 ans, certains troubles de la vision peuvent devenir irréversibles.

Le suivi médical de vos enfants

Incontournable : le suivi médical

En matière de troubles de la vision, détection précoce rime avec solution efficace et capital préservé. Plus l'ophtalmologiste interviendra tôt (dès le premier mois), plus la récupération sera importante et rapide. Alors n'attendez pas que votre enfant entre au CP pour aller consulter !

3 visites et un suivi attentif

A quelques jours, à 9 mois, à 2 ans :
voici les 3 rendez-vous médicaux avec examen de la vue préconisés par la Protection Maternelle et Infantile.

Entre 2 et 6 ans :
consultez votre ophtalmologiste au moins 2 fois durant cette période. La fréquence des consultations pourra être plus importante si un défaut visuel était détecté.

 

 

Après 6 ans :
en cas de difficultés scolaires (apprentissage de la lecture laborieux, problème d'attention, etc.), pensez à faire vérifier la vue de votre enfant. Votre médecin scolaire, votre pédiatre ou votre opticien Atol sauront vous conseiller.

Les troubles de la vue

La myopie

Elle peut apparaître dès l'enfance mais également à l'adolescence, lorsque l'activité visuelle au près est plus souvent sollicitée. La myopie sévère est souvent associée à une fragilité plus importante de la rétine. La myopie se stabilise généralement entre 18 et 25 ans.

Les symptômes La vision de près est très bonne mais la vision de loin est floue :

  • Déchiffrer le tableau (donc recopier les données) devient difficile, voire impossible
  • Lire le nez collé au cahier devient une habitude.

L'avis des opticiens Atol
Un suivi régulier chez l'ophtalmologiste sera d'autant plus indispensable que la myopie sera forte.

L'hypermétropie

Elle touche la grande majorité des nourrissons, puis se régularise pour disparaître en général entre 6 et 10 ans.

Les symptômes

  • Chez le jeune enfant, elle peut provoquer un strabisme, réglé par le simple port de lunettes.
  • Chez le lecteur, elle peut être associée à une fatigue visuelle, des maux de tête, des yeux qui piquent ou qui tirent.

L'avis des opticiens Atol
Un suivi régulier par votre ophtalmologiste est essentiel.

Le strabisme et l'amblyopie

Jusqu'à 3 mois, l'impression de loucherie n'est pas anormale : les yeux de bébé ne sont pas encore coordonnés !

L'avis des opticiens Atol
Si le strabisme perdure après les 3 premiers mois, consultez votre ophtalmologiste. Au-delà de son caractère inesthétique, un oeil qui ne fixe pas ne peut développer toutes ses facultés. C'est ce que l'on appelle l'amblyopie.