Garantie confort de vue

 

La Garantie Confort de Vue : quand presbytie rime avec confort




 

Vision floue ou déformée ? Appréhension trouble des distances ? Peur des marches ?
Les difficultés d’adaptation aux verres progressifs, qui touchent environ 30% des presbytes, peuvent engendrer effets de tangage et autres désagréments.

Avec la Garantie Confort de Vue, votre Opticien Atol vous suit en amont et en aval de votre adaptation à vos verres progressifs, pour un confort de vue optimal. Et dans l’éventualité d’une inadaptation, vous bénéficiez de 90 jours pour échanger vos verres progressifs.

La Garantie Confort de Vue, c’est aussi un parcours optimisé chez votre Opticien Atol afin de vous servir au mieux.

Grâce au questionnaire vision Atol Diag : votre Opticien Atol étudie vos besoins. En cernant votre mode de vie, il vous propose les verres qui vous sont les mieux adaptés. Vous commentez alors, avec votre opticien, votre diagnostic, qui vous est également envoyé par email. Cela vous permet de choisir les verres qui conviennent le mieux à votre mode de vie (exposition aux écrans, au soleil, conduite de nuit, sport, etc.).

La MESU, « Mise En Situation d’Usage », consiste à vous faire essayer votre correction visuelle de près et de loin sur une lunette d’essai, ce qui permet de vérifier que la correction inscrite sur votre ordonnance vous apporte une vision optimale.

Pour améliorer votre vue ou votre confort visuel, votre opticien peut être amené à faire évoluer un peu la correction. Il en informera alors votre ophtalmologiste. Cela, moyennant certaines conditions :
- Que vous n’ayez pas de pathologie particulière 
- Que votre ordonnance ait déjà été réalisée une première fois, et sauf mention contraire de l’opticien sur votre ordonnance.

Une fois vos verres et votre monture choisis, vient l’étape cruciale de la prise de mesure : il s’agit, notamment, de mesurer vos demi-écarts pupillaires, c’est-à-dire, la distance entre chacune de vos pupilles et l’arête de votre nez, et ce, afin que la correction de vos verres soit correctement centrée par rapport à chacune de vos pupilles.

Votre Opticien Atol vous remet un carnet de vue avec des conseils clés pour faciliter votre adaptation à vos verres progressifs ainsi qu’un questionnaire pour identifier les éventuels signes d’inconfort détectés dans les jours qui viennent. Dans cette éventualité, revenez vers votre Opticien Atol, qui étudiera les solutions adéquates. S’il s’agit d’une inadaptation à vos verres progressifs, il vous les échangera sous 3 mois maximum.


Votre santé est notre priorité, pour faire face ensemble au Covid19 nos magasins sont fermés.
Mais afin de vous accompagner au mieux dans votre adaptation, nous nous engageaons à ce que votre Garantie Confort de vue soit prolongée.

prologation

 
Témoignage Opticien :

Témoignage Mme Sophie BIER , opticienne Atol à BOULAY (57)

1/ Que mettez-vous en place si vous avez un problème d’adaptation avec un client ?

- Je vérifie la saisie de la prescription médicale dans le dossier client et la compare à l’équipement réalisé. 
- Je reprends les centrages et revois l’ajustage des lunettes sur le porteur.
Si tout est conforme, le problème peut venir de la correction. Il faut alors se rapprocher des différents partenaires comme l’ophtalmologue. Dans tous les cas, c'est à moi de trouver quel est le problème et de proposer la solution la plus adaptée, au cas par cas.

2/ Comment rassurez-vous votre client ?
J’explique à tous mes porteurs de verres progressifs le fonctionnement de ce type de verre, ainsi que les éventuels problèmes qu’il est possible de rencontrer. Le verre progressif nécessite une utilisation particulière ainsi qu’un temps d’adaptation, mes clients en sont informés. Je suis dans une démarche de prévention.

3/Que faites-vous quand un de vos clients s’équipe pour la première fois en verres progressifs ?
J’essaye toujours de prendre des nouvelles d’une manière ou d’une autre, pour m’assurer que tout se passe bien.

 
 
Témoignage Client :


- Comment avez-vous appris que vous deveniez presbyte ?
C’est arrivé assez soudainement, je voyais de plus en plus flou lorsque je lisais un livre. J’ai pris donc un rendez-vous chez l’ophtalmologiste et c’est lui qui me l’a annoncé.

- Aviez-vous une appréhension avant la commande des verres progressifs ?
Oui car ma maman avait essayé dans les années 90 et ne s’était jamais habituée. Du coup forcément on se projette et on se dit que ça va être pareil pour nous.

- Au bout de combien de temps vous êtes-vous habitué aux verres ?  
En moins de 48 h j’étais à l’aise. Et en réalité je n’arrivais plus à me passer de mes lunettes au bout de ces 2 jours !

- Quel a été l’accompagnement de votre opticien après l’achat ?
Il m’a rappelée une semaine après m’avoir donnée mes lunettes pour savoir si tout se passait correctement. J’ai trouvé l’attention et le service excellents.

- Avez-vous un conseil à donner pour de futurs porteurs ?
Plus on porte des verres progressifs tôt, plus il est facile de s’adapter.