Quand faut-il changer les lunettes de vos enfants ?

Les enfants grandissent à toute allure. En quelques mois, les jeans arrivent aux chevilles et les pieds ne rentrent plus dans les baskets. Mais leurs yeux aussi changent, évoluent. Alors il faut penser à vérifier régulièrement que leurs lunettes sont toujours adaptées !

Quand changer de monture ?

Quand on grandit, la tête aussi grandit. Heureusement d’ailleurs ! Résultat : les lunettes ne sont plus adaptées, deviennent inconfortables. Il est alors temps d’en changer. Tout comme ne pas supporter des chaussures trop petites, il n’y a aucune raison de porter des lunettes qui serrent trop au-dessus des oreilles ou marquent le nez !

D’ailleurs, l’Assurance Maladie assure des remboursements plus fréquents pour les jeunes et les enfants. Une monture est prise en charge :
• tous les ans pour les moins de 16 ans,
• tous les 6 mois, si nécessaire, pour les moins de 6 ans.
(Rappelons que les adultes, eux, n’ont droit qu’à une paire de lunettes tous les 2 ans).

Même si les opticiens proposent pour les petits aventuriers du quotidien des montures particulièrement solides, la casse des montures peut arriver. Dans ce cas, si un autre enfant est responsable, c’est son assurance responsabilité civile qui prendra en charge le coût de nouvelles montures. Si l’enfant a cassé seul ses lunettes, certaines assurances scolaires rembourseront tout ou partie de la préparation.

Changer de verres, tous les 6 à 12 mois selon l’âge

Les verres correcteurs, quant à eux, doivent être changés au fur et à mesure que les troubles de la vue de l’enfant évoluent. Et cette évolution, une fois encore, peut être rapide.
Bien sûr, pas question de changer systématiquement à une fréquence fixe. Il faut s’adapter aux besoins de l’enfant. Et pour cela, il faut d’abord consulter son ophtalmologiste.
• Il est conseillé de prendre un rendez-vous dès les 9 mois de l’enfant (même si tout semble normal !), puis au moins 2 fois avant l'entrée au CP.
• Un enfant équipé de lunettes devra consulter systématiquement au moins une fois par an – et plus souvent si le médecin le conseille. L’ophtalmologiste décidera alors de faire changer ses verres ou non.
• Si l’enfant se plaint d’avoir mal à la tête ou aux yeux, de voir flou, d’avoir les « yeux qui piquent », consultez l’ophtalmologiste rapidement : il est peut-être nécessaire d’adapter sa correction, même si le dernier changement de lunette ne remonte qu’à 6 mois !

 

En général, les verres correcteurs d’un enfant sont en effet changés tous les 6 à 12 mois (il est possible de changer les verres en conservant les mêmes montures bien sûr), selon l’évolution de son trouble visuel et son âge. Parfois, le changement n’est pas nécessaire : un enfant peut aussi conserver ses verres plus d’un an.

En matière d’optique, l’Assurance Maladie rembourse un équipement tous les 6 mois jusqu’à 6 ans, un tous les ans jusqu’à 16 ans. Mais pour les moins de 16 ans, en cas d’évolution rapide des troubles de la vue ou de « dégradation des performances oculaires de l’équipement » (en clair, si votre enfant a griffé ou cassé ses verres), une exception de renouvellement anticipé est accordée. Pas question de laisser un enfant sans correction s’il en a besoin !

A lire aussi : Comment corriger la vue de mon enfant ?

Prendre soin de ses lunettes dès le plus jeune âge

Pour votre enfant particulièrement remuant ou maladroit, conserver ses lunettes intactes 6 mois semble un pari perdu d’avance ? Rassurez-vous, quelques précautions peuvent arranger les choses:
• Choisissez des montures solides. Certaines acceptent certaines déformations sans se casser (et en reprenant leur forme initiale !).
• Choisissez des verres de qualité, traités anti-casse, anti-rayure… Ils ne sont pas indestructibles mais résisteront à de nombreuses situations critiques !
• Pensez aux cordons à lunettes, pour éviter les chutes et les pertes.
• Apprenez à vos enfants à prendre soin de leurs lunettes : les remettre toujours dans leur boite, les essuyer uniquement avec un chiffon microfibre, les enlever avant une partie de rugby…
Et si votre enfant semble résolument être un « tueur en série de lunettes », pensez aux offres « 100% santé », avec un reste à charge zéro : le choix de montures sera moins large, mais la prise en charge totale. Ou souscrivez une bonne assurance… et prenez votre mal en patience : un jour vous direz « il a grandi si vite » !