Mon Panier

Vous n'avez pas encore d'articles dans votre panier.

L'amblyopie ou œil « paresseux » est un trouble visuel qui affecte de très nombreux enfants.

Ce trouble ne touchant qu’un œil peut être réversible si l’enfant est pris en charge à temps. Afin de bien comprendre l’origine de l’amblyopie, il faut comprendre l'essentiel du développement de la vision chez le nourrisson.

De la naissance jusqu’aux 6 ans environ, la vision de l’enfant se développe. A la naissance l’acuité visuelle d’un nouveau-né est très faible (1/20), il distingue les contrastes mais à peine les visages. Le développement visuel se fait rapidement et les images deviennent de plus en plus nettes. A 4 mois le nourrisson est capable de suivre des mouvements rapides et commence à distinguer les couleurs franches, vers 18 mois il a une acuité avoisinant les 5/10 mais ce n’est qu’à partir de 6 ans que l’enfant a une acuité visuelle de 10/10 par œil, ainsi qu’une ‘bonne vision’ des couleurs, une bonne coordination des yeux et donc une bonne vision 3D. Il est donc normalement parfaitement développé pour faire l’acquisition de la lecture…

Il  arrive que dans les premières années d’acquisition de la vision, un des yeux ne se développe pas correctement. Une des causes les plus courantes du retard de développement est le « strabisme », c'est-à-dire la déviation d’un (ou des) axe(s) visuel(s). Ce retard peut aussi être dû à un défaut de focalisation d’un œil par rapport à l’autre causé par une myopie, une hypermétropie ou un astigmatisme plus fort(s) sur l’un des deux yeux. Dans ces cas, le cerveau supprime, en quelque sorte, l’image de l'œil le plus défocalisé et l'enfant s'habitue à ne voir qu'avec l'œil le meilleur. C'est ce qu’on appelle l'amblyopie, ou l’œil « paresseux ».

Chez l’enfant, toute maladie oculaire qui empêche la focalisation d'une image claire dans l'œil peut conduire à une amblyopie. Des facteurs héréditaires peuvent aussi entrer en ligne de compte.

Si l'amblyopie n'est pas traitée assez précocement, le sujet aura pendant toute sa vie un œil dont la vision sera médiocre et ne pourra être améliorée. Les parents et les professionnels de la petite enfance ont un rôle clé à jouer pour éviter que cela ne se produise.

Emblyopie des enfants, qui détecte ce défaut ?

Qui détecte ce défaut?

Lors des rendez-vous obligatoires de suivis de l’enfant, prévus par la sécurité sociale et effectués soit par le pédiatre, le médecin traitant ou la PMI, les professionnels de la petite enfance vérifient que l’enfant se développe bien, que ses réactions ne révèlent pas un défaut visuel et que le développement de ses yeux est normal. En cas de doute, ils réfèrent immédiatement à l'ophtalmologiste qui sera le seul spécialiste capable de déterminer la cause du défaut. Si l’ophtalmologiste détecte un début d’amblyopie, il prescrira le plus souvent des lunettes, des caches ainsi que des séances d’orthoptie. L’orthoptiste travaillera alors avec l’ophtalmologiste et l’opticien  afin de brouiller la vision de l’œil qui voit le mieux afin de forcer l’œil « paresseux » à travailler. Ce travail de rééducation est très exigeant mais permet dans bien des cas à ce que l’œil amblyope ne le soit plus

Emblyopie des enfants : signes d'alerte pour les parents

Et pour les parents quels sont les signes d’alertes?

Beaucoup d'enfants amblyopes ont l'air tout à fait normaux et voient bien grâce à leur autre œil, cependant un enfant qui tombe souvent, qui se prend des objets présents dans son champs visuel, qui ferme un œil de temps en temps, ou qui se met subitement à loucher doit absolument être présenté à un ophtalmologiste.

Si le médecin diagnostique l'amblyopie et prescrit des lunettes ou une occlusion, il est important de suivre ses indications à la lettre, ce qui n'est pas toujours facile avec un jeune enfant. Plus le traitement commence tôt, plus courte sera cette période difficile.

Contrairement à la croyance populaire, les bébés ne louchent pas tous à la naissance. Si le vôtre le fait et si le strabisme persiste au-delà de six mois, il faut consulter le médecin dès que possible. N'attendez jamais qu'un trouble oculaire se règle « avec l'âge », cela ne se produira probablement pas. Et n'oubliez pas : l’œil de l’enfant est en construction s’il n’est pas parfaitement stimulé, l’enfant présentera un défaut visuel qui l’empêchera de voir nettement avec les deux yeux et donc il ne verra pas en relief et pas les distances…