Emmener son enfant chez l'ophtalmo

Dois-je emmener mon enfant chez l’ophtalmo ?

Les enfants ne savent pas toujours exprimer ce qui les gêne. Surtout lorsqu’ils sont bébé. C’est donc aux parents d’être vigilants, et de s’assurer que leurs bambins ne souffrent pas d’un trouble de la vue. Encore faut-il savoir déceler les signaux d’alarme !

Pourquoi surveiller la vue de bébé ?

Le pédiatre contrôle la vision d’un bébé lors de visites à quelques jours, à 9 mois et à 2 ans. Puis à son entrée en primaire (puis ensuite au collège), une visite médicale obligatoire va à nouveau être l’occasion d’un contrôle. Mais entre les deux, c’est aux parents d’être vigilants. D’autant plus que la majorité des troubles visuels décelés tôt pourront être pris en charge plus efficacement.















Ce qui doit vous alerter

Quand soupçonner un trouble de la vue ? C’est le comportement de votre enfant, autant que des signes visibles, qui doit vous alerter.

Avant ses deux ans, consultez votre pédiatre si :
  • Durant les premières semaines, il ne suit pas les lumières du regard ou s’il les fuit systématiquement,
  • A la fin du 3e mois, il ne sourit toujours pas aux visages familiers, ne se manifeste pas à la vue de son biberon, ne commence pas à jouer avec ses mains, louche,
  • A partir du 5e mois, il n’attrape pas les objets pour les porter à sa bouche, s’il ne tend pas la main pour se saisir des jouets à sa portée, ne différencie toujours pas les visages familiers des visages inconnus,
  • Au 7e mois, il ne cherche pas un objet qui disparaît de son champ visuel, ne se penche pas pour ramasser un jouet, ne réagit pas aux mouvements brusques,
  • A partir de 18 mois, il ne montre pas ce qu’il désire ou qu’il se cogne souvent en marchant.
Après 2 ans, consultez le pédiatre ou l’ophtalmologue si :
  • Il a les yeux rouges très souvent, sans raison particulière,
  • Vous avez l’impression qu’il louche,
  • Il a les yeux larmoyants,
  • Il cligne ou plisse souvent les yeux,
  • Son regard est « vide », comme s’il ne regardait pas vraiment,
  • Vous décelez un reflet blanc dans les pupilles,
  • Il a de mauvais résultats scolaires, a du mal à apprendre à lire, se désintéresse de l’école,
  • Il n’aime pas les jeux de balle ou d’adresse, les refuse,
  • Il se plaint fréquemment de maux de tête,
  • Il lit très proche de sa feuille.

Attention les problèmes de vue des enfants sont souvent asymptomatiques. Il est donc recommandé, même si aucun de ses signes n’est présent, de faire contrôler la vue de votre enfant tous les 2 ans environ entre 2 et 10 ans.



Pas d’écran pour les petits !

Pour bien prendre soin de la vue de votre bébé, n’oubliez pas que ses petits yeux fragiles sont plus menacés par les rayonnements bleus des écrans LED . La recommandation des experts : pas de télé avant 3 ans, pas de console de jeu avant 6 ans. Et à tout âge, de la modération !

Comment se déroule une visite avec bébé ?

L’ophtalmologiste a l’habitude de s’occuper d’un tout petit : il adaptera la visite, par exemple en vous laissant garder bébé sur vos genoux pour le rassurer. Il commencera par procéder à un véritable interrogatoire, pour recueillir les antécédents familiaux, connaitre le déroulement de la grossesse et de l’accouchement. Ensuite, débute l’examen proprement dit. Il va évaluer la vision des deux yeux pour s’assurer que les acuités des deux yeux se développent de manière symétrique. Il va rechercher un éventuel strabisme, tester le réflexe de rétrécissement de la pupille, chercher d’éventuelles anomalies de la cornée et du cristallin…

S’il a le moindre doute, il vous proposera de revenir quelques semaines ou mois plus tard. La mesure de l’acuité visuelle ne peut être réalisée qu’avec un enfant capable de s’exprimer facilement, après ses 3 ans.

Enfin, dans certains cas (antécédents familiaux, anomalie détectée), il pourra faire un « fond d’œil ».



Le long apprentissage de la vue

Moins visible et spectaculaire que l’apprentissage de la marche, et ses nombreuses chutes, l’apprentissage de la vue est encore plus progressif. Il s’étend sur des années : toutes les facultés visuelles ne sont acquises que vers l’âge de 10 ans.

  • À sa venue au monde, le nourrisson est sensible à la lumière, et perçoit certains objets contrastés à faible distance : son acuité visuelle est de l’ordre de 1/20 e,
  • À partir du 3e jour, il commence à fixer certains visages. Ce n’est que vers la 6e semaine qu’il commence à reconnaître le visage de sa maman,
  • Vers 4 mois et demi, bébé peut suivre certains mouvements rapides. Il commence à appréhender son environnement, à évaluer la distance des objets proches (dans la limite de la longueur de son bras), à discerner des détails, les couleurs franches et saturées.
  • À 1 an, l’acuité visuelle de bébé est de 4/10e : elle n’atteindra les 10/10e de l’adulte qu’entre 4 et 5 ans. Au fil des années, il va développer les fonctions visuelles nécessaires à sa coordination et à sa perception de l’environnement : coordination des deux yeux, perception des distances, vision binoculaire et vision stéréoscopique, vision des couleurs, champ visuel, vision des contrastes...
  • Entre 6 et 10 ans, avec l’apprentissage de la lecture, l’enfant doit avoir développé une bonne acuité visuelle, une bonne coordination de ses yeux (convergence) et un bon contrôle de la mise au point des objets (accommodation).
  • A 7 ans son système visuel n’est pas arrivé à maturité : son champ visuel est toujours plus étroit que celui de l’adulte. Alors la vigilance s’impose quand il traverse la rue !